La légende du crocodile ancestral

/ Aborigènes /

Projet Nord Sud www.projetnordsud.com

 » les membres du clan Gumatj, de la moitié Yirrijta, détiennent collectivement un ensemble de motifs en forme de losanges qui sont l’image des écailles du Crocodile ancestral dont le dos fut brûlé lors d’un incendie primordial. Leurs couleurs évoquent le feu : ils sont les braises, les étincelles et les flammes, le charbon, les cendres et la fumée. Au-delà de la représentation, ces motifs manifestent la force dévastatrice du feu et la colère du Crocodile ancestral. Lors du paroxysme de la cérémonie, les danseurs peints sont animés d’une vitalité ancestrale qui les submerge : sublimant la souffrance de la perte, on dit qu’ils deviennent alors le Crocodile enragé et le feu qui se déchaîne. »

source : https://www.cairn.info/revue-corps-dilecta-2007-2-page-49.htm